14 juin 2019

Bayer place la barre plus haut en matière de transparence, de durabilité et d’engagement

Leverkusen, le 14 juin 2019 – Bayer place la barre plus haut en termes de transparence, de durabilité et d’engagement, illustrant sa responsabilité accrue et sa contribution en tant qu’acteur de premier plan de l’agriculture. « Nous avons progressé dans l'intégration de l'activité agricole que nous avons acquise et initions une démarche visant à renforcer la transparence et la durabilité dans l'ensemble de nos activités », a déclaré vendredi Werner Baumann, président du Conseil d'administration de Bayer AG. Ces engagements répondent aux questions et préoccupations liées au rôle de Bayer dans l'agriculture, exprimées depuis l’acquisition de Monsanto. « Nous continuerons à progresser, animés par notre volonté de contribuer à une vie meilleure pour les générations d’aujourd’hui et de demain."

L'innovation réduira l'empreinte écologique du portefeuille de produits agricoles de Bayer. Avec ses solutions, le groupe réduira l’impact environnemental de 30 % d’ici 2030. Bayer entend y parvenir en développant de nouvelles technologies, en réduisant les volumes de produits de protection des cultures et en permettant une application plus précise. Cela contribuera à restaurer et à préserver la biodiversité, à lutter contre le changement climatique et à optimiser l'utilisation des ressources naturelles.

 

L'entreprise mesurera les progrès accomplis en comparant le quotient d'impact environnemental (EIQ) aux normes actuelles du marché. L’EIQ a été créé dans les années 1990 par l’université de Cornell (États-Unis). Il relie le volume à la toxicité et représente donc un système de mesure plus pertinent que le seul volume. Bayer poursuivra l’objectif d’améliorer continuellement l'EIQ de ses solutions de protection des cultures, en investissant dans une innovation de premier plan dans les semences et les caractères agronomiques, dans l'agriculture numérique, dans les solutions de biocontrôle et dans de nouveaux produits à dose réduite, générant un faible taux de résidus. En outre, le groupe invitera des experts et des parties prenantes à participer au « Bayer Sustainability Council » pour stimuler ses engagements.

 

Alors que le glyphosate continuera de jouer un rôle important dans l'agriculture et dans l’offre de produits de Bayer, le groupe s’engage à offrir un choix plus large aux agriculteurs et investira ces dix prochaines années environ 5 milliards d'euros dans de nouvelles méthodes de lutte contre les mauvaises herbes. Cet investissement en R&D permettra de mieux comprendre les mécanismes de résistance, de découvrir et développer de nouveaux modes d'action, de poursuivre le développement de solutions sur mesure de gestion intégrée des mauvaises herbes et d’élaborer des recommandations plus précises grâce à des solutions numériques. En outre, les partenariats avec des experts scientifiques à travers le monde seront renforcés dans le but de développer des solutions personnalisées dédiées aux agriculteurs au niveau local.

 

La transparence est le socle de Bayer. Depuis 2017, Bayer a mis à disposition de tous ses études relatives à la sécurité de ses produits. Depuis lors, Bayer a publié des centaines d'études sur près de 30 substances, dont 107 études sur le glyphosate. À l'avenir, le groupe proposera à des scientifiques, des journalistes et des représentants d'ONG d’être associés à la prochaine procédure européenne de réenregistrement du glyphosate, qui débutera plus tard cette année.

 

De plus, l'entreprise appliquera les mêmes normes de sécurité à tous ses produits - quitte à aller au-delà des réglementations locales. Depuis 2012, Bayer a cessé de commercialiser tous les produits considérés comme appartenant à la classe de toxicité aiguë 1 par l'Organisation mondiale de la santé, qu'ils aient été autorisés ou non sur un marché donné. Bayer a annoncé vendredi qu'elle commercialiserait des produits phytosanitaires dans les pays en développement qui satisferont à la fois les normes de sécurité édictées par les autorités de règlementation locales et celles d’une majorité de pays dotés de programmes exigeants de régulation des produits phytosanitaires.

 

Dans les mois à venir, l'entreprise partagera un code de conduite qui établira la nature de nos échanges avec les scientifiques, les journalistes, les législateurs et les acteurs politiques sur des valeurs de transparence, d’intégrité et de respect.

 

À propos de Bayer
Bayer est une société internationale dont les principales activités sont concentrées dans les sciences de la vie, notamment la santé et la nutrition. Ses produits et services sont conçus pour améliorer le bien-être des personnes en soutenant les efforts déployés pour surmonter les défis de taille que représentent la hausse de la population mondiale et son vieillissement. Dans le même temps, le groupe s’est fixé pour objectif d’accroître sa capacité bénéficiaire et de créer de la valeur grâce à l’innovation et à la croissance. Bayer souscrit aux principes du développement durable et la marque Bayer est reconnue partout dans le monde pour la fiabilité et la qualité de ses produits. Lors de l’exercice financier de 2018, le groupe comptait environ 117 000 employés et a réalisé un chiffre d'affaires de 39,6 milliards d'euros. Les dépenses en capital se sont élevées à 2,6 milliards d’euros, et les dépenses en recherche et développement à 5,2 milliards d’euros. Pour plus d'informations, veuillez consulter le site www.bayer.com.

 

Déclarations prospectives
Ce communiqué peut contenir des déclarations de nature prospective qui reposent sur les hypothèses et les prévisions actuelles de la direction de Bayer. Des risques connus et inconnus, des incertitudes ou d’autres facteurs peuvent conduire à des écarts substantiels entre les résultats, la situation financière, l’évolution ou les performances réels de l’entreprise et les estimations exprimées dans ce communiqué. Ces facteurs incluent ceux qui sont abordés dans les rapports publics de Bayer, disponibles sur le site www.bayer.com. L’entreprise décline toute responsabilité quant à la mise à jour de ces déclarations prospectives ou à la conformité de ces déclarations avec les événements ou développements à venir.